[COMPARATIF] Projecteurs de phares

Les projecteurs de phares peuvent paraitre simples mais les caractéristiques de design et conception sont très sensibles pour le type d’utilisation et les performances, je ne suis pas suffisamment compétent pour rentrer dans les détails mais un comparatif entre deux familles permet déjà d’en dire beaucoup !

Il y a plusieurs types de projecteurs à ma connaissance aujourd’hui : halogène, xénon simple, bi-xénon, led et bi-led.
Les bi-xénon et bi-led ont le même principe de fonctionnement, c’est la technologie d’ampoule qui les différencie. Je n’ai pas de projecteur bi-led pour compléter ce comparatif, ni de projecteur xénon simple, le principe est le même que l’halogène présenté ici à la seule différence que l’ampoule est au xénon et non halogène.

Les sujets de ce comparatif sont à gauche un projecteur venant d’une SMART Fortwo 451 (2007-2014) mais il est de fabrication MERCEDES monté sur les W204 (2007-2014), de référence #1305310202A, et à droite un MORIMOTO D2S 4.0 sorti en 2016.

Les lentilles sont de diamètre 3″, mais ce conception différente. Celle de gauche (MERCEDES) présente un aspect « balle de golf » ainsi qu’une surépaisseur sur la partie supérieure reconnaissable avec la ligne horizontale, tandis que le projecteur de droite (MORIMOTO) a une lentille parfaitement lisse.

La forme et profondeur des lentilles définissent essentiellement la largeur du faisceau lumineux et sa propagation. Celle de droite (MORIMOTO) va diffuser un faisceau beaucoup plus large grâce à sa lentille plus pointue, diffusant d’avantage sur les côtés que la lentille de gauche (MERCEDES) plus plate.

Publicités

Les déflecteurs sont complètement différents. C’est eux qui définissent la forme de la ligne de démarcation du faisceau lumineux.

Le plus flagrant entre ces deux projecteurs c’est la présente ou non d’un solénoïde. Le MORIMOTO (droite) étant un bi-xénon, comprenons par ça qu’il y a 2 positions, croisements et plein phares pour un seul projecteur et une ampoule simple filament de type xénon.
Ce solénoïde (élément noir au milieu du projecteur) est alimenté ou non par un courant électrique pour abaisser le déflecteur, qui suivant sa position active les pleins phares (déflecteur baissé) ou pas. Le mouvement du déflecteur est extrêmement rapide, presque instantané à l’œil.

Le projecteur de MERCEDES a un déflecteur fixe et avec une démarcation plutôt « bombée », mais il est bien plat.

Vue de l’emplacement de l’ampoule.

Quant au déflecteur du projecteur MORIMOTO, il est incurvé mais droit avec une légère marche au milieu.

Vue de l’emplacement de l’ampoule.

Déflecteur baissé pour les pleins phares.

Publicités

Les ampoules prévues pour les projecteurs sont complètement différentes, le MORIMOTO est prévu pour des D2S, xénon donc.

Le projecteur MERCEDES est prévu pour une ampoule H1 halogène, technologie présente sur les voitures depuis toujours mais qui est largement dépassée depuis des années, notamment par le xénon. L’ampoule est moins longue, donc source lumineuse plus petite sans parler des performances de base de l’halogène comparé au xénon.

A l’arrière, rien de particulier, les projecteurs ont une forme similaire, l’emplacement de l’ampoule est évidemment différent. Particularité du projecteur MORIMOTO (droite), il y a une partie filetée pour permettre de le monter sur un réflecteur pour une conversion, comme j’ai pu le faire sur IS200 et LS430.

Publicités

Exemple de rendu du MORIMOTO D2S 4.0 sur l’IS200 en croisements.

Autre exemple de projecteur bi-xénon que j’avais monté sur la S14, celui-ci est un MORIMOTO FX-R.

Exemple de rendu qu’il donne en croisements.

Celui monté sur la LS430, un MORIMOTO D2S 5.0, petit frère du 4.0 présenté dans le comparatif au dessus, on peut seulement noter le déflecteur droit (incurvé sur le 4.0), mais d’autres différences non visibles sur cette photo le différencie du 4.0.

Exemple du rendu en croisements.
Et en plein phares.

Démonstration de la transition croisements / plein phares sur un LEXUS UX250h de 2020 équipé en bi-led. Le bi-xénon est tout aussi réactif. Certaines voitures récentes ont volontairement été conçues avec cette transition non pas rapide mais lente, surement pour éviter l’effet « flash » lors d’un appel de phares.

Cet article t’a apporté une aide, des informations ou des idées ?

Contribue au site pour continuer de profiter de son contenu.

Une réflexion sur “[COMPARATIF] Projecteurs de phares

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s