[ESSAI / CRITIQUE] LEXUS UX250h

Test de cette voiture d’un point de vue utilisateur, donc pour ceux qui ne sont pas satisfait des tests de journalistes pas assez détaillés et pointilleux, celui-ci va vous intéresser.

Contexte

Tout premier essai d’un véhicule hybride pour ma part, j’ai toujours eu des interrogations sur la gestion du système ainsi que certains périphériques. Je ne suis pas très informé sur la technologie de ce véhicule en particulier, mais je connais le principe, suffisamment pour en parler.

Je l’ai eu pendant 2j, c’est pas assez pour vraiment se familiariser avec la voiture, mais j’ai quand même pu en voir une bonne partie, en ayant effectué près de 250km de tous types de conduites, trajets et routes, ne manquait que les différentes conditions comme la pluie et le froid.

C’est mon premier essai de véhicule, je ne m’y suis pas préparé a l’avance du coup certaines choses sont passées à la trappe, et les vidéos démonstration on a du mal à se rendre compte de certaines choses, j’ai quand même couvert beaucoup de point pouvant servir de démonstration.

Synopsis

Le but de cet article est de vous partager tous les petits détails, mon ressenti sur différents points, ainsi que des gros plans notamment sur le système hybride. Je n’ai pas été payé pour en parler, je le fais de ma propre initiative.

Ce n’est pas un débat sur l’hybride ou l’électrique et je ne donnerai pas mon avis sur la marque, modèle ou l’hybride en général.

Je ne liste pas les équipements de la voiture, options etc, toutes ces informations sont disponibles partout sur internet.

Le véhicule en question est un LEXUS UX250h année 2020 avec ~5700km.

Extérieur

Je m’attarde pas sur l’esthétique etc, c’est surtout une question de gout mais voilà quelques photos quand même pour ceux qui ne connaissent pas le modèle.

Le logo avec le contour bleu symbolisant l’hybride.

La peinture « peau d’orange », un peu dommage pour une LEXUS.

On peu verrouiller/déverrouiller la voiture grâce à la poignée.
– Si elle est verrouillée, on met sa main autour de la poignée de façon normale pour tirer dessus
– Le verrouillage se fait en mettant les doigts dessus/dessous l’extrémité avant (à droite ci-dessous) de la poignée. C’est valable pour la poignée conducteur et passager avant, mais pas l’arrière.

Les veilleuses, allumées en permanence, c’est la norme maintenant.

Alors l’éclairage des phares, j’ai pas été impressionné voir même déçu pour un véhicule aussi récent, le faisceau lumineux est large, mais manque grandement de portée !

Démonstration des bi-leds. Je me suis rendu compte plus tard qu’il y avait la fonction « plein phares auto », qui je penses détecte automatiquement si il y a un véhicule en face (opposé ou pas) et coupe les plein phares. Je n’ai donc pas testé cette fonction (a grand regrets).

Zoom sur l’anti-brouillard gauche accompagné d’un projecteur led orienté vers le côté de la voiture […]

[…] qui s’allume quand on met son clignotant, ou à partir d’un certain angle de rotation du volant pour éclairer dans la direction ou l’on va, c’était la première fois que je voyais cette fonction dédiée à un éclairage et non aux anti-brouillards.

Publicités

Intérieur

Panneaux de porte très simples, en plastique sauf pour l’accoudoir.

Rétros rabattables, mais pas automatiquement, peut-être une fonction activable ? Toutes les vitres peuvent être commandée « automatiquement » pour ne pas avoir à rester sur le bouton pour monter/descendre complètement les vitres.

Commodo de gauche pour tout ce qui est éclairage. Les clignotants peuvent être mis de deux façons, soit de manière permanente comme les commodos normaux, soit en une simple pression qui fait clignoter 3x. La fonction est bonne mais 3x n’est pas suffisant, il faut au moins 5x pour que ce soit efficace, le temps de mettre le clignotant et dépasser une voiture, les 3 clignotements sont passés par exemple, et ça peut ne pas être suffisant pour les autres voitures de le voir.

Démonstration du commodo clignotants.

Les grilles de ventilation se commandent avec le bouton central, on peut l’orienter dans toutes les directions et l’ouverture/fermeture se fait en tournant ce bouton.

Le volant, bonne prise en main et revêtement très lisse. Beaucoup de commandes à portée de doigts, régulateur, audio, aide au positionnement dans la voie…

Concernant le régulateur, il est réglable par paliers de 5km/h, mais quand on l’enclenche, il peut se mettre à n’importe quelle vitesse, par exemple 107kmh. Mais une fois activé, les paliers de réglage sont de 105 ou 110kmh et tous les 5km/h.
Le régulateur peut-être auto adaptatif si la fonction est activée, elle permet de garder les distances de sécurité avec les véhicules qui sont devant. C’est une habitude à prendre parce que les plus lent vont faire ralentir la voiture bien à l’avance là ou habituellement on attendrai encore pour dépasser mais maintenir notre vitesse. La distance de mesure est réglable en 3 paliers, mais même au plus court l’adaptation se fait tôt.

La fonction aide à la voie permet d’assister à rester centré dans sa voie, j’avoue ne pas trouver d’intérêt hormis pour se distraire à regarder ailleurs, sont téléphone, discuter, ou s’endormir ! On se rapproche de la voiture autonome, mais comme l’intérêt est de rattraper une distraction du conducteur qui comme cité au dessus est interdite pour la plupart, je n’en vois pas trop l’utilité.
Sa précision est bonne en ligne droite, par contre arrivé en virage, la voiture commence à être perdue et faire des zigzag.

Démonstration du régulateur de vitesses adaptatif et de l’aide à la voie.

Les « oreilles » derrière le volant qui servent pour l’anti-patinage à gauche, et celui de droite sert pour les modes de conduite (eco, normal, sport).

Démonstration des 3 modes de conduite.
– Le mode sport affiche le compte tours du moteur thermique, je ne sais pas si il y a plus de puissance ou un tempérament de boite différent que pour les autres modes.
– Le mode normal, compteur « charge moteur » qui en fait représente simplement la position de la pédale de gaz, plus on appuie, plus le compteur grimpe, mais il n’y a pas de valeur indiquée, c’est une simple jauge.
– Le mode éco, pareil qu’en mode normal mais là la voiture va privilégier une conduite souple et en électrique pour moins consommer.

L’écran central, non tactile ainsi que l’horloge. Le GPS s’affiche sur cet écran, je ne l’ai pas testé donc je n’en parlerai pas. A noter qu’il y a la connexion Bluetooth pour téléphone, permettant de mettre de la musique, ou les appels mains libre par exemple.

Compteur entièrement digital avec différents affichages pour le côté gauche servant à visionner différentes mesures ou fonctions comme le système hybride.

L’ouverture dans le tableau de bord pour l’affichage à tête haute.

L’affichage tête haute, on peut y voir le rapport de boite engagé (ici « P »), la limitation de vitesse (lecture des panneaux, ici le cercle rouge avec les 2 traits), la vitesse du véhicule et en dessous la jauge de charge moteur allant de la recharge (« CHG ») à power (« PWR ») en passant par économique (« ECO ») avec 2 paliers.

La console centrale, des boutons a action verticale pour les commandes de ventilation et le dégivrage des rétros ainsi que le pare-brise arrière. Ventilation bi-zones.

Juste en dessous, le lecteur CD suivi des commandes de sièges chauffants conducteur et passager avec un mode auto et 3 différentes chauffes, je n’ai trop pu essayer cette fonction étant donné que c’était en été.

Et encore en dessous il y a une dalle pour recharger son téléphone (si compatible avec cette fonction), ainsi que l’allume cigare (à droite) qui se déploie.

Le levier de vitesses, très simple d’utilisation avec un mode séquentiel possible. On peut conduire en séquentiel jusqu’à 6 vitesses, mais c’est pas un vrai séquentiel vu que c’est une boite CVT (plus d’infos plus bas). Mais ça simule bien le séquentiel malgré tout.
Le bouton gris sur le côté gauche du pommeau est un verrouillage à presser pour sortir du mode « P », mais également pour passer du « N » à « R » et « D ».

Démonstration du mode séquentiel.

Ambiance de nuit de l’habitacle.

Le côté gauche du compteur, avec cet affichage, on peut voir qui fait quoi au niveau motorisation. On a la roue, le moteur thermique et en dessous la batterie qui symbolise l’électrique. Suivant la charge moteur etc, on va avoir des flèches qui relient ces différents éléments pour indiquer si la voiture charge les batteries en phase freinage, le moteur thermique tourne pour faire avancer la voiture et charger les batteries, et bien d’autres combos possibles.

Démonstration de conduite de nuit, dans le but de se rendre compte de l’ambiance qu’il y a à l’intérieur de la voiture et à quoi s’attendre à la conduire.

Présence de plots de verrouillage de portes avant arrière, chose rare sur les voitures depuis des années ! Ils ne sont pas illuminés.

L’accoudoir s’ouvre des 2 côtés, assez pratique pour que le conducteur et le passager y aient accès. 2 prises USB pour charger 2 appareils. Juste au dessus, un petit rangement pour des jetons de caddie, ou de la monnaie par exemple.

Les commandes de la console centrale qui respirent l’évolution technologique, une dalle semi tactile puisqu’on navigue dans les menus avec son doigts et pour sélectionner on clique sur la dalle.

Démonstration de la dalle « tactile ».

Les commandes audio sont a l’extrémité de l’accoudoir, pas de problème d’ergonomie pour le conducteur, mais peut-être source de « conflit » avec le passager puisqu’il faut avoir le bras sur l’accoudoir pour s’en servir correctement.

Les sièges avant, manuels ! Alors au début j’étais déçu, mais j’ai relativisé avec le fait que l’on est pas en permanence à jouer avec pour régler sa position, donc c’est plutôt un avantage pour le gain de poids !

Derrière on retrouve le même style de panneau de porte qu’à l’avant.

Banquette arrière relativement plate.

Pas beaucoup de place pour les jambes, les sièges avant sont pas mal reculés donc pour des grandes personnes c’est limite !

Accoudoir central avec 2 porte gobelets.

Pas de toit ouvrant, encore une fois pour un gain de poids je penses, je ne sais pas si c’est une option. Les plafonniers se commandent en approchant la main, donc avec un capteur de proximité plutôt que des boutons.

Pas de rangement derrière le siège conducteur, uniquement derrière le siège passager. Assez étonnant mais il y en a au moins un, qui est du côté le plus accessible pour le conducteur pour y ranger les papiers du véhicule par exemple.

Les passagers arrière ont chacun une prise USB pour charger un appareil.

Fixations isofix à l’arrière, à gauche comme à droite, pour les sièges bébé.

Dans le coffre sous le plancher on a un bac de rangement assez grand.

Et en dessous de ce bac le nécessaire pour changer sa roue, la regonfler etc. Donc pas de roue de secours, courant sur les voitures d’aujourd’hui.
On aperçoit également la batterie 12V de la voiture à droite (en blanc).

Publicités

Motorisation

Voilà le cœur de la voiture, un 2L atmosphérique essence couplé à une boite CVT et un moteur électrique le tout produisant 184cv. Il tolère l’éthanol, je n’ai pas testé mais sur la trappe à essence est indiqué que le SP E5/E10 est accepté.

De ce que j’ai vu, le moteur thermique et électrique ont chacun leur circuit de refroidissement dont ont peut voir chaque réservoir.

Collecteur d’admission a conduit variable (« ACIS ») en plastique.

Le contrôleur de la partie électrique de la motorisation est situé au dessus de la boite.

Le câble noir qui va de haut en bas est le sélecteur de vitesse relié au levier de l’habitacle.

Injection directe, on aperçoit les injecteurs qui sont placés comme les bougies, sur la culasse et non sur le collecteur d’admission dans le cas d’une injection indirecte.

On aperçoit la pompe à essence haute pression, qui permet d’atteindre des pressions d’injection très importantes comparé à une injection indirecte, afin d’avoir une meilleure atomisation du carburant, meilleur rendement !

On aperçoit les câbles haute tension allant au contrôleur électrique.
On ne peut rien voir, mais la pédale de frein est électrique, étant donné qu’il faut prioriser le frein électrique avant d’utiliser les mécaniques, on ne peut pas avoir une liaison directe entre la pédale et le maître cylindres de freins.

Difficile à voir, la boite de vitesses en dessous. Elle est de type CVT, en résumé c’est un variateur un peu comme un scooter, donc pas de rapports de boite, pas de disques comme une boite auto. Cette vidéo démontre bien son fonctionnement de base.

Moteur atmosphérique donc, admission directe […]

[…] et collecteur d’échappement simple.

Publicités

Divers

Pour les intéressés, voilà à quoi ressemble la clé.

On peut ouvrir/fermer les vitres à distance grâce à elle en restant appuyé sur le bouton ouverture (pour ouvrir les vitres) ou fermeture (pour fermer les vitres).

J’ai jeté un œil sous la voiture, elle est assez haute alors c’est facile, pour essayer de voir si on aperçoit quelque chose de particulier lié à l’hybride, mais non !

On voit le capteur de niveau pour corriger la hauteur du faisceau des phares, et certainement pour l’assistance ABS/ESP et peut-être d’autres.

Les étriers arrière ont un mécanisme électrique, puisque le frein à main n’existe plus, il est électrique !

Publicités

Ressenti global

On ressens un léger à-coups à l’engagement du moteur thermique, assez similaire à celui d’un volant moteur bi-masses, donc perceptible si on y prête attention.

A froid, le moteur thermique est engagé, même en mode éco peu importe la charge moteur demandée, pour qu’il puisse se mettre à température et éviter les usures prématurées causées par un éventuel fort engagement dans les tours alors qu’il est froid ! C’est une des questions principales que j’avais sur l’hybride. Peut-être que d’autres marques le gèrent différemment (?).

La batterie, j’ai remarqué qu’à partir de 3 crans du niveau de batterie, le moteur thermique prend le relais, donc on peut considérer qu’elle est « à plat » à ce niveau là. Je trouves ça trompeur et aurais préféré qu’on me mente sur le niveau réel que de voir le niveau mini utile à 3 crans. Au delà de 3 crans, l’électrique opère.

Globalement, l’utilité de l’hybride sur ce modèle en particulier est faible pour un trajet de moins de 20km. Le moteur thermique doit d’abord se mettre à température, donc pas d’intérêt d’avoir une hybride jusqu’ici, et ensuite suivant le trajet effectué, il faut que la voiture puisse recharger les batteries pour pouvoir utiliser le moteur électrique.

La consommation que j’ai eu est de 5,5-6L/100. J’ai pas vu de grand écart de consommation entre les différents trajets effectués, l’hybride lisse la consommation.

La conduite joue beaucoup sur la recharge de batterie, la phase de recharge avec le frein régénératif doit entrer en habitude de conduite, mais grâce à la boite auto on a de toute façon pas possibilité de faire autrement, et quand on freine, le frein électrique est prioritaire, il faut simplement anticiper pour ne pas freiner au dernier moment, solliciter les freins mécaniques et donc perdre en frein électrique.

Les freins, assez particulier, lors du freinage en régénération électrique, on sent bien la voiture piquer du nez, c’est pas énorme mais notable, ensuite les freins mécaniques viennent s’ajouter si on demande plus de freinage.
Rien de particulier en sensations au niveau de la pédale, elle est électrique mais avec le même ressenti qu’une mécanique habituelle.

Les suspensions sont excellentes, alors c’est à prendre avec des pincettes parce que c’est une voiture récente, mais je voulais le noter quand même. J’ai pris des routes régulières et c’est comme si elles venaient d’être refaites à un niveau de circuit automobile, très confortable, pas de ressenti de petites bosses etc. A part bien-sur si il y a un gros trou, autrement les petites vagues sont toutes gommées.

L’insonorisation est bonne, on entend uniquement le bruit de roulement, qui peut paraître important mais il ne faut pas oublier qu’il n’y a rien d’autre à entendre. Le moteur thermique est assez silencieux, à part dans les tours ou il commence à bien se faire entendre, et je ne dis pas ça pour faire des éloges, il n’a rien d’exceptionnel en sonorité.

Grâce à cette insonorisation et faible retours de bruit de la voiture, on peut profiter de l’audio qui en passant est de bonne qualité.

__________________________________

Cet article t’a appris quelque chose ? Supporte ce blog pour qu’il continue à enrichir tes connaissances.

don-paypal1

__________________________________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s